Bienvenue sur mon site web. Je me déplace sur toute la France & à l'étranger sur demande. N'hésitez pas à me contacter. 

05 Mai 2016 – Les 10 règles du photographe de Nu

05 Mai 2016 – Les 10 règles du photographe de Nu

N°1 – Présenter ton projet tu devras. Oui, si tu veux être prit au sérieux et non renvoyer une image de simple voyeur, prépares un minimum ce que tu veux, prévoies des « inspirations », c’est à dire des clichés d’autres photographes que tu te sens capable de réaliser si tu n’as pas de clichés à montrer.
N°2 – Verrouiller ton projet tu devras. Pense toujours à bien convenir d’un horaire, d’un lieux et les conditions du shoot (accompagné ou non ? Rémunération ou non ? Publication Facebook / web ou non ?) C’est le meilleur moyen pour éviter les problèmes.
N°3 – S’intéresser au modèle tu feras. Ça peut paraitre débile mais savoir comment va ton modèle, savoir s’il n’a pas eu trop de mal à te retrouver, si c’est sa première fois à Nu, ses motivations, ses réticences te permettra d’instaurer un climat de confiance qui te permettra de réaliser les clichés que tu veux.
N°4 – Rassurer ton modèle tu feras. Lorsque tu commences tes photos, la première, le réglage est à ajuster. Parfois, tu peux même penser « c’est moche ! ». Evite de le dire, ton modèle va comprendre « tu es moche ! ». Par contre, n’hésites pas à lui dire et lui montrer quand c’est beau et que tu aimes ton cliché. Si tu n’arrives à rien, rassures-toi : tu n’es pas le premier à t’arracher les cheveux. Reprends tes inspirations et repères les points forts du cliché. Ça va venir !
N°5 – Respecter la modèle tu t’imposeras. Pendant la mise en place, les changements de poses ou même selon ton angle de vu, tu peux te retrouver dans un axe ou le modèle n’est clairement pas à son avantage. Dans ce cas, ne shoot pas. Tu vas faire une photo « de merde » et frustrer ton modèle s’il est pudique. ça n’a rien à voir avec les backstages qui sont toujours suffisamment préparés pour donner un avant gout en évitant de trop en montrer.
N°6 – A distance tu te tiendras. Toujours se tenir AU MINIMUM à 20 cm du modèle. Ça évite tous débordements volontaires ou involontaires qui pourraient nuire à l’ambiance de la séance et à la réputation. Il m’arrive parfois de remettre une mèche de cheveux (avec accord évidemment) et a chaque fois je me dis « mais qu’est ce que tu fous ?! ».
N°7 – Penser aux détails il faudra. Plus tu penseras aux détails de ton cliché (la composition, l’arrière plan, la pose de ton modèle), plus tu auras des clichés qui représenteront ta personnalité. N’hésites pas à être pointilleux mais rappelle toi que tu n’as parfois qu’une heure et peu de matériel.
N°8 – Sélectionner les clichés tu devras. Certains demandent aux modèles, d’autres le font eux-même. Chacun sa manière de fonctionner, quoi qu’il arrive, tu ne donnes pas tes fichiers bruts au modèle car ils ne peuvent QUE te desservir. Par contre tu peux l’inviter à les visionner avec toi si en effet elle désire vraiment améliorer ses poses.
N°9 – Valider AVANT de publier. En général, la personne chez qui on voit le plus de défauts, c’est soit. Car c’est aussi la personne que l’on connait le mieux. Cette règle me semble primordiale mais n’en enlèvent pas pour autant l’importance des autres. Il faut toujours faire valider un cliché par ton modèle et lui demander autorisation avant de publier, que ce soit sur Facebook ou tout autre support.
N°10 – S’éclater. OUI il faut faire de belles photos. OUI il ne faut pas passer pour un con ou un pervers. Mais le plus important, ça reste quand même de passer un bon moment. Peut-être qu’aucun des clichés que tu as réalisé ne te plairont. Mais si le modèle s’est éclaté, il reshootera avec toi avec plaisir.